Montées de lait hors grossesse : la pilule en cause ?

Sommaire

 

La prise de pilule est source de nombreux effets secondaires pour certaines femmes. Parmi eux, un symptôme de la grossesse, dû à la perturbation hormonale de cette contraception : la montée de lait.

Notre astuce fait le point.

Rappel sur la montée de lait

Il arrive que des femmes qui ne sont pourtant pas enceintes aient des montées de lait.

La prolactine est l’hormone qui déclenche et stimule la lactation :

  • elle est fabriquée par l'hypophyse ;
  • des écoulements de lait peuvent arriver lorsque l'hypophyse se met à produire trop de prolactine ;
  • il s'agit d'un dérèglement hormonal.

Pour vérifier s'il y a effectivement un dérèglement, les examens pratiqués sont alors :

  • un dosage sanguin de la prolactine ;
  • une radio de l'hypophyse.

Importance du diagnostic

Des traitements existent, mais il est d'abord important de consulter, car certaines pathologies ont pour symptôme des montées de lait anormales :

  • l'hyperthyroïdie ;
  • l'insuffisance rénale chronique ;
  • l'anorexie ;
  • une tumeur bénigne, etc.

Montée de lait sous pilule

Il est certain que la contraception hormonale augmente le taux circulant de prolactine, ce qui explique notamment la prise de poitrine, mais en général cette augmentation est modérée.

Dans tous les cas, consultez votre gynécologue. Il vous prescrira les examens à réaliser et décidera soit de l'arrêt de la pilule, soit de son changement.

Après un arrêt de pilule

La pilule agit sur le fonctionnement hormonal. Lorsqu'elle est arrêtée, le corps peut mettre du temps à revenir à la normale :

  • la sécrétion d'hormones peut être perturbée et parmi elles, la prolactine ;
  • des montées de lait peuvent survenir.

Besoin d'approfondir la question ?

Ces pros peuvent vous aider