Sommaire

 

La contraception d'urgence est un moyen efficace pour éviter une grossesse après un rapport sexuel non ou mal protégé. Son efficacité est maximale dans les premières heures qui suivent le rapport. Selon les cas, deux possibilités de contraception d'urgence peuvent être envisagées : soit l'utilisation d'une pilule hormonale (pilule du lendemain ou du surlendemain), soit la pose d'un dispositif intra-utérin (stérilet) en cuivre.

Contraception d'urgence hormonale : caractéristiques des pilules

La pilule hormonale utilisée pour la contraception d'urgence empêche la fécondation de l'ovule par les spermatozoïdes en perturbant et/ou en retardant l'ovulation. Elle peut avoir une action contragestive qui inhibe la nidation de l'ovule fécondé. Elle agit avant l'implantation de l'œuf dans l'utérus et doit donc être utilisée le plus tôt possible après le rapport.

Elle existe sous deux formes appelées « pilule du lendemain » et « pilule du surlendemain » :

  • La pilule du lendemain est disponible depuis 1999. Elle contient une forte dose d'un progestatif (lévogestrel) qui permet de bloquer l'ovulation pendant quelques jours (le temps que les spermatozoïdes deviennent inactifs). 
  • La pilule du surlendemain est commercialisée depuis 2009. Elle est composée d'un anti-progestatif (acétate d’ulipristal) qui agit sur les récepteurs de la progestérone. Elle bloque l’évolution du follicule ovarien et retarde l’ovulation. 

Pour être efficace, ces pilules doivent être utilisées dans un délai maximum de : 

  • 72 heures (3 jours) après le rapport sexuel pour la pilule du lendemain ;
  • 120 heures (5 jours) après le rapport sexuel pour la pilule du surlendemain. 

Ces deux pilules ne doivent pas être utilisées en même temps en raison d'interactions négatives. La prise de certains médicaments peut diminuer leur efficacité.

Elles sont commercialisées en boîte de 1 seul comprimé à prendre par voie orale. Elles peuvent être délivrées sans ordonnance dans toutes les pharmacies de France et sont remboursée à 65 % par l'assurance maladie en cas de prescription médicale. 

Tableau comparatif des pilules contraceptives d'urgence disponibles

Pilules contraceptives d'urgence Pilule du lendemain Pilule du surlendemain
Composition lévonorgestrel 1,5 mg acétate d’ulipristal 30 mg
Nom commercial Norlevo ou Levonorgestrel (générique) Ellaone
Prix  7,45 € (Norlevo), 6,12 €(générique) 19,70 €
Efficacité si prise dans les premières 24 heures : 97,5 % si prise dans les premières 24 heures : 99,1 %
si prise dans les 3 jours : 87,4 % si prise dans les 3 à 5 jours : 98,2 %

Effets indésirables possibles pendant 48 heures

 

  • saignements dans les jours qui suivent ;
  • règles plus abondantes ;
  • céphalées ;
  • nausées ;
  • vertiges ;
  • passage dans le lait maternel (allaitement déconseillé pendant 3 heures après la prise).

 

  • règles plus abondantes et/ou décalées ;
  • céphalées ;
  • nausées ;
  • vertiges ;
  • trouble de l'humeur ;
  • douleurs musculaires ;
  • passage dans le lait maternel (allaitement déconseillé pendant huit jours après la prise).

 

Principales précautions d'emploi 

Contre-indiqué en cas d'allergie à l'un des composants 

 

Avis médical nécessaire en cas d'antécédents de salpingite, de grossesse extra-utérine, de risques thrombo-emboliques, d'insuffisance hépatique.  Avis médical nécessaire en cas d’insuffisance hépatique ou d’asthme sévère. 

Après utilisation de la contraception d'urgence, il est recommandé :

  • D'utiliser un moyen contraceptif local (préservatif, spermicide, cape cervicale) jusqu'au retour des règles suivantes.
  • De surveiller l’apparition des prochaines règles dont la date peut être légèrement modifiée. En cas de retard de plus de 5 à 7 jours ou de saignements anormaux, il est nécessaire de faire un test de grossesse et de consulter.

Contraception d’urgence par un dispositif intra-utérin (DIU) en cuivre

Le dispositif intra-utérin (stérilet) a une action mécanique qui empêche la nidation de l'ovule au niveau de l'utérus (effet contragestif). Celui utilisé pour la contraception d'urgence contient du cuivre qui a un effet spermicide :

  • Il doit être inséré dans l'utérus, par un médecin ou une sage-femme, dans les 5 jours suivants un rapport sexuel exposé au risque de grossesse et quel que soit le moment du cycle. 
  • Il existe sous différents modèles (les tailles les plus petites sont adaptées aux plus jeunes femmes).
  • Il est vendu en pharmacie sur prescription médicale, au prix de 30,50 €, et peut être accessible dans les Centres de Planification et d’Éducation Familiale (CPEF) quand on est mineure ou non assurée sociale. Il est remboursé à 60 % par l'assurance maladie.
  • C'est une méthode extrêmement efficace (moins de 0,2 % de grossesse, soit 2 grossesses pour 1 000 utilisatrices) et celle qu’on peut utiliser le plus tard après un rapport non protégé.
  • S’il est correctement posé, les effets secondaires sont peu nombreux : saignements légers pendant les heures qui suivent la pose, crampes (similaires aux douleurs des règles). Ces effets peuvent être soulagés par la prise d'un anti-inflammatoire comme l'ibuprofène (en vente libre en pharmacie).

Ce stérilet sert ensuite de contraception permanente et peut rester en place pendant 5 à 10 ans.

Aussi dans la rubrique :

Contraception d’urgence

Sommaire

Pilules du lendemain ou du surlendemain

La pilule du lendemain La pilule du surlendemain