Fiabilité des contraceptions naturelles

Sommaire

 

Même si auparavant, les méthodes de contraception naturelles étaient plébiscitées du fait du manque de possibilités médicales, elles sont désormais souvent considérées comme archaïques du fait de leur efficacité mitigée.

Ceci étant dit, si par conviction ou nécessité vous préférez avoir recours à ce type de contraception, voici à quoi vous attendre et quelles sont les méthodes les plus fiables.

Efficacité mitigée des contraceptions naturelles

Il existe de nombreuses méthodes de contraception naturelle : observation de la température, du cycle menstruel féminin, neutralisation des spermatozoïdes (retrait au moment de l'éjaculation), etc.

Selon l'OMS (Organisation mondiale de la santé), les méthodes de contraception naturelle :

  • seraient efficaces à 96 % pour le retrait ;
  • et à 97 % pour les méthodes de planification.
 

Oui mais :

  • dans la pratique courante, le taux chute à 73 % pour le retrait ;
  • et à 75 % pour la planification ;
  • cela représente environ 30 % de taux d'échec !
Lire l'article Ooreka

Contraception naturelle la plus fiable : la contraception sympto-thermique

L'OMS indique que la méthode de contraception naturelle la plus fiable est la contraception sympto-thermique, à condition d'être strictement appliquée pour réduire au maximum le taux d'échec.

Cette méthode est basée sur l'observation de plusieurs symptômes :

  • suivi de la température : la température corporelle augmente environ d’1°C pendant les quelques jours autour de l’ovulation ;
  • analyse de la glaire cervicale : sa consistance change à l’approche de la période ovulatoire (elle devient plus filante et élastique) ;
  • palpation du col de l'utérus : pendant l’ovulation, sa position change et il s’ouvre légèrement.
  • repérage des autres symptômes classiques d’une ovulation : douleurs abdominales, tension de la poitrine, etc.

Il est capital de tenir compte de l’ensemble de ces facteurs car des éléments extérieurs peuvent en faire varier sans signifier une ovulation :

  • fièvre qui fait monter la température ;
  • infection modifiant la nature de la glaire cervicale, etc.

Cette méthode de contraception naturelle demande une certaine discipline, qui implique :

  • d’avoir du temps quotidiennement pour son intimité ;
  • de n’avoir aucune relation sexuelle pendant la période d'ovulation à moins d'utiliser un préservatif.

Aussi dans la rubrique :

Contraception naturelle

Sommaire