Spermicide : en complément du préservatif

Sommaire

 

Neutraliser les spermatozoïdes avec un spermicide ? Pourquoi pas. Mais mieux vaut l’utiliser en complément du préservatif, car seul, son efficacité reste assez mitigée.

À l'inverse, combiner les deux vous assure une contraception optimale ! Petit tour d’horizon pour savoir comment utiliser le spermicide de façon optimale.

Spermicide et préservatif : une alliance sécurité

Comme contraceptif, les spermicides seuls ont une efficacité très limitée. Alors, quel est leur intérêt ?

Le spermicide peut être utilisé pour compléter le préservatif, pour plus de sécurité :

  • En neutralisant les spermatozoïdes, les spermicides vous assurent une protection maximale.
  • D'autant plus si vous n'avez pas encore opté pour les contraceptions hormonales : les spermicides associés au préservatif sont un excellent compromis.
  • D’autre part, il fait en plus office de lubrifiant.
 

Si pour une raison ou pour une autre, une grossesse survient tout de même, sachez que le spermicide n’est en aucun cas nocif au fœtus.

Combo spermicide et préservatif : pour qui ?

Allier le préservatif à un spermicide est intéressant :

  • lorsque la fréquence des rapports est assez espacée : mieux vaut alors privilégier le spermicide sous forme d’éponge car il est plus fiable (à retirer au minimum 6 heures après le rapport sexuel) ;
  • pour les femmes qui utilisent la contraception naturelle mais qui veulent avoir une sécurité supplémentaire par mesure de précaution : simple besoin d’espacer les naissances
  • pour les femmes venant d’accoucher qui allaitent leur enfant : certains spermicides ne passent pas dans le lait
  • pour les femmes de plus de 45 ans qui ont des rapports sexuels espacés : leur fécondité, sans être nulle, est en effet plus faible.

En revanche, le spermicide en plus du préservatif est déconseillé pour les femmes qui :

  • souffrent d’une IST ;
  • sont sujettes aux infections urinaires à répétition ;
  • ont une plaie au vagin ;
  • ont une mycose vaginale ;
  • une vie sexuelle très régulière : les spermicides peuvent à la longue avoir un effet irritant sur la muqueuse.
Lire l'article Ooreka