Attention à ne pas abuser des contraceptifs d’urgence

Sommaire

 

Les contraceptifs d'urgence tels que la pilule du lendemain et celle du surlendemain, sont uniquement réservées à certains cas problématiques.

Contraceptifs d'urgence : uniquement en cas de problème

La contraception d'urgence, comme son nom l'indique, est réservée à des cas problématiques et sert ainsi de roue de secours pour éviter une grossesse. Au titre de ces cas problématiques on rencontre souvent :

  • un rapport sexuel non protégé ;
  • un préservatif déchiré lors d'un rapport ;
  • un oubli de pilule en dehors du temps d'oubli toléré avec un rapport sexuel récent ;
  • en cas de contraception naturelle : un retrait trop tardif ;
  • un doute quant au bon respect des méthodes de contraception naturelle ;
  • la perte de l'anneau vaginal, du diaphragme, du stérilet ou encore décollement du patch contraceptif avant ou pendant un rapport ;
  • un rapport non désiré.

Dès lors, la contraception d'urgence est une sécurité nécessaire. Son efficacité est optimale si elle est prise dans les quelques heures suivant le rapport sexuel.

Lire l'article Ooreka

Contraceptifs d'urgence : ils n’ont pas la solution à tout

La pilule du lendemain et celle du surlendemain sont réservées aux cas précités. Aussi :

  • Elles ne peuvent pas servir de moyen de contraception régulier : si vous n'avez aucun moyen de contraception durable, préférez le préservatif.
  • Elles ne peuvent pas vous protéger des maladies sexuellement transmissibles.
  • Elles ne peuvent pas servir comme moyen d'interruption de grossesse.
Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Contraception d’urgence

Sommaire

Pilules du lendemain ou du surlendemain

La pilule du surlendemain La pilule du lendemain