Stérilisation contraceptive : comment convaincre son médecin ?

Sommaire

 

Bien que possible, la stérilisation contraceptive reste un sujet sensible, surtout lorsqu'il s'agit d'une femme et encore plus lorsque celle-ci n'a jamais eu d'enfants.

Comment convaincre son médecin de procéder à l'opération ? Tout dépend des cas.

Pourquoi les médecins hésitent à procéder à une stérilisation contraceptive ?

Depuis 2001, toute personne majeure a le droit de procéder à une intervention chirurgicale à but contraceptif (loi n°2001-588 du 4 juillet 2001).

Le caractère irréversible de l'opération de stérilisation contraceptive impose aux médecins de s'assurer que :

  • le patient a été clairement informé ;
  • la prise de décision est libre, délibérée et éclairée ;
  • la décision est mutuellement consentie s'il s'agit d'un couple.
 

En effet, quand bien même le patient est sûr de son choix, les aléas de la vie peuvent toujours faire changer d'avis. Aussi, votre médecin se doit de vous informer et de vous proposer des méthodes contraceptives alternatives qui pourraient mieux vous convenir.

Comment convaincre son médecin de procéder à une stérilisation contraceptive ?

Dans certains cas, les médecins sont plus enclins à accepter de procéder à une stérilisation contraceptive. Notamment :

  • lorsque vous avez déjà eu des enfants ;
  • lorsque vous avez plus de 35 ans ;
  • lorsqu'aucun autre moyen de contraception ne peut vous convenir pour des raisons médicales.

Pour les autres cas, il peut être plus difficile de convaincre son médecin, bien que légalement votre demande soit tout à fait légitime.

Dans tous les cas, mieux vaut respecter certains éléments souvent demandé par les médecins avant toute stérilisation contraceptive :

  • observer un temps de réflexion de 4 mois ;
  • opter pour un suivi psychologique au cours de cette période de réflexion.

Si à l'issue de cette réflexion, vous ne revenez pas sur votre décision, vous devrez la confirmer par écrit.

Si malgré tout, votre médecin refuse de procéder à la stérilisation, vous devrez changer de médecin.

Lire l'article Ooreka