Sommaire

 

Les contraceptifs sont les différents moyens d'éviter une grossesse. Les plus répandus sont les contraceptifs hormonaux oraux, ou pilules.

Qu'elles soient contraceptives ou sans oestrogènes, les pilules ont un effet réversible assez rapide.

En revanche, chez certaines femmes, à l'arrêt de la pilule, le cycle menstruel et l'équilibre hormonal mettent un peu de temps à retourner à la normale.

Arrêt de la pilule : le cycle menstruel se réveille

Le principe de la contraception hormonale, quelle qu'elle soit, est de mettre en sourdine le déroulement normal du cycle menstruel féminin, en empêchant notamment l'ovulation.

Lors de l'arrêt de la pilule, le système hormonal de la femme reprend ses droits : l'ovulation reprend, les règles aussi.

Si, avant la prise de la pilule, le cycle menstruel était régulier (environ 28 jours), il le redeviendra. En revanche, si le cycle était naturellement irrégulier, il y a de grandes chances qu'il le redevienne.

Arrêter la pilule : une fertilité retrouvée rapidement

Dès l'arrêt de la prise de la pilule, la femme peut tomber enceinte, en théorie. Notez cependant que le premier cycle après l'arrêt peut s'avérer particulièrement long.

En pratique, le cycle menstruel normal se réinstalle plus ou moins vite selon les femmes. On observe cependant que 90 % des femmes qui veulent un enfant tombent enceintes dans l'année qui suit l'arrêt de la pilule.

Arrêt de la pilule : les inconvénients réapparaissent aussi

Le problème, lors de l'arrêt de la pilule, est le retour de tous les inconvénients qui ont parfois été à l'origine de la prise de la pilule :

  • acné ;
  • cycles irréguliers ;
  • règles abondantes, douloureuses.

En revanche, en cas de saignements abondants en dehors des règles, il convient de consulter son gynécologue.

Acné

Article

Lire l'article Ooreka