Sommaire

Couple distant au lit

La contraception naturelle est un moyen d'éviter une grossesse sans utiliser de produit chimique ou hormonal.

Le coït interrompu, ou retrait, est un mode de contraception qui fait participer essentiellement l'homme.

Afin d'éviter la rencontre entre l'ovocyte et le spermatozoïde, dans le corps de la femme, l'homme se retire avant d'éjaculer. Cette méthode ancestrale est moyennement fiable.

Coït interrompu : éviter la fécondation

Le coït interrompu est également appelé méthode du retrait, ou coitus interruptus (en latin). Elle consiste à éviter la rencontre entre le spermatozoïde et l'ovocyte, pour éviter la fécondation et la grossesse.

Pour cela, pendant le rapport sexuel, l'homme se retire du sexe de la femme avant l'éjaculation. Il éjacule donc à l'extérieur du corps de sa partenaire. Ainsi, les spermatozoïdes n'entrent pas dans le vagin.

Une méthode de contraception naturelle ancestrale mais frustrante

La méthode du retrait est la méthode la plus ancienne de contraception. Naturelle, simple, gratuite, sans effets secondaires, elle est accessible à tous.

Malheureusement, cette méthode suppose une interruption du rapport sexuel au moment le plus agréable : l'orgasme. Elle est donc frustrante pour le couple, en particulier pour l'homme.

Si l'homme n'éjacule pas après son retrait, il peut par ailleurs avoir des maux de ventre ou testiculaires.

Coït interrompu : une contraception peu fiable

Le coït interrompu est un mode contraceptif peu efficace. Son indice de Pearl est de 4 %, dans une utilisation parfaite.

Mais le plus souvent, l'homme a du mal à se contrôler et ne se retire pas toujours assez vite. C'est pourquoi la probabilité d'une grossesse en utilisation typique de cette contraception est de 19 %.

Par ailleurs, le liquide pré-éjaculatoire, qui s'écoule du pénis pendant le rapport sexuel, peut parfois contenir des spermatozoïdes.

Aussi dans la rubrique :

Contraception naturelle

Sommaire