Sommaire

 

La contraception permet de réduire la probabilité d'une grossesse, ou de l'éviter. La contraception peut concerner l'homme et la femme.

Chez la femme, on peut éviter une grossesse en bloquant l'ovulation (contraception), ou en empêchant la gestation (contragestion).

Contraception féminine : jouer sur le cycle menstruel

Le cycle menstruel féminin est différent chez chaque femme. C'est ce qui leur permet de procréer : l'ovulation produit un ovocyte (ovule) qui, fécondé par un spermatozoïde masculin, donne un embryon. Cet embryon se loge dans l'utérus. Si la membrane de l'utérus est dans une bonne configuration, l'embryon pourra y grandir pendant neuf mois.

La contraception féminine, mécanique ou hormonale, joue sur plusieurs étapes de la procréation :

Contraception féminine : les hormones à l'honneur

Le cycle menstruel féminin est régulé par de nombreuses hormones. Les plus importantes sont :

  • Les oestrogènes : les variations de la concentration en oestrogènes permettent l'ovulation ;
  • La progestérone : elle stimule l'utérus pour qu'il puisse accueillir l'ovule fécondé.

Les contraceptifs féminins hormonaux incluent des oestrogènes, pour empêcher l'ovulation, et/ou des progestatifs, pour éviter la nidation.

Des contraceptifs aux effets combinés

La plupart des contraceptifs destinés aux femmes ont des effets multiples sur le cycle menstruel.

La pilule contraceptive, l'anneau et l'implant contiennent à la fois des oestrogènes et des progestatifs. Ils permettent donc à la fois d'empêcher l'ovulation et la gestation.

Aussi dans la rubrique :

Choisir sa contraception

Sommaire