Implant contraceptif effet secondaire

Écrit par les experts Ooreka
Jeunes femme mal de ventre au réveil

La contraception consiste à éviter les grossesses indésirées. Les méthodes hormonales, comme le patch ou l'anneau vaginal, sont les plus efficaces. Mais elles entraînent aussi le plus d'effets secondaires, comme dans le cas de la pilule.

Les effets secondaires liés à la pose d'un implant contraceptif sont variables selon les femmes, et plus ou moins gênants. Le conseil d'un gynécologue est crucial pour bien choisir sa contraception.

Effets secondaires de l'implant contraceptif : les mêmes que la pilule

L'implant est un tube placé sous la peau, qui diffuse de la progestérone dans le sang. Comme toute contraception hormonale, il provoque un certain nombre d'effets secondaires :

  • prise de poids ;
  • acné ;
  • migraines et céphalées ;
  • nausées, vomissements, douleurs abdominales ;
  • douleurs aux seins ;
  • augmentation de la tension artérielle ;
  • baisse de la libido ;
  • baisse de moral.

Toutes les femmes n'en sont pas victimes. Si ces effets secondaires sont trop gênants, il convient d'aller consulter son gynécologue.

Effets secondaires de l'implant : des variations dans les règles

Les effets secondaires principaux de l'implant contraceptif sont liés aux règles. Ils concernent une grande proportion des femmes qui utilisent un implant :

  • irrégularité, augmentation ou baisse de la fréquence ;
  • absence de règles ;
  • durée plus longue ;
  • règles plus ou moins abondantes ;
  • petits saignements entre les règles.

Ces changements n'influent pas sur l'efficacité du traitement, mais peuvent être gênants et perturbants. Au point de pousser certaines femmes à demander le retrait de l'implant.

Effets secondaires liés à la pose et au retrait

Quelques effets secondaires sont en lien direct avec la pose et le retrait de l'implant contraceptif.

À la pose, des complications sont possibles, entraînant des saignements et parfois des hématomes. La zone peut être douloureuse pendant quelques jours. Plus grave, la femme peut souffrir d'une intolérance à une substance contenue dans l'implant, ou faire une infection cutanée à l'endroit de la pose.

Lors du retrait, l'implant peut s'avérer difficile à localiser, et une échographie peut être nécessaire. L'implant peut être cassé dans le bras, ou s'être trop accroché à la chair. En cas d'inflammation, une fibrose peut subvenir. Après le retrait, quelques points de suture peuvent être nécessaires, et laisser une petite cicatrice.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
bruno leclerc

chiropracteur diplomé "doctor of chiropractic" usa | cabinet chiropratique bruno leclerc

Expert

christel froidevaux

naturopathe | naturopathie auriculothérapie relaxation

Expert

JC
jean chardon

ostéopathe eurost do , adhérent de l'union fédérale des ostéopathes

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.