Méthode Billings

Écrit par les experts Ooreka

Une régulation des naissances écologique.

Schéma ovulation

La contraception naturelle est un moyen simple et sain de réduire le nombre des grossesses. Elle se base sur l'observation de la température, du cycle menstruel féminin, ou de la glaire cervicale.

La composition de cette glaire change au cours du cycle, et reflète la fécondité de la femme.

Méthode Billings : la glaire cervicale a un rôle important

Au cours du cycle menstruel féminin, le taux de fécondité de la femme varie. Il est le plus fort pendant la période ovulatoire, qui dure environ 5 jours.

La glaire cervicale joue un rôle dans la fécondité. Cette substance, sécrétée au niveau du col de l'utérus, change le pH du vagin. Lors de la période ovulatoire, la glaire rend ainsi le vagin moins acide, donc plus accueillant pour les spermatozoïdes.

Méthode Billings : observer la glaire cervicale pour déterminer les périodes d'ovulation

La composition de la glaire cervicale varie au cours du cycle :

  • Elle est filante, transparente, et ressemble à du blanc d'oeuf cru pendant la période ovulatoire. Elle devient de plus en plus abondante à mesure que l'ovulation approche ;
  • Elle est épaisse, collante et peu abondante aux autres moments du cycle.

La méthode Billings consiste prélever un peu de glaire au fond du vagin avec le pouce, et de tester sa texture. Si la glaire s'étire entre le pouce et l'index de plus de 5 cm, la femme est féconde. Tout rapport sexuel est alors à proscrire, et ce jusqu'à 3 jours après le changement de texture ou la disparition de la glaire.

Il existe également des bandelettes à introduire dans le vagin, et qui estiment la composition de la glaire cervicale.

Méthode Billings : une technique simple mais peu efficace

La technique inventée en 1970 par les docteurs Billings est simple à enseigner, même aux populations les plus reculées. Un simple auto-examen de la glaire tous les jours suffit à évaluer le taux de fécondité de la femme.

De plus, c'est une méthode écologique et gratuite.

La méthode Billings présente un bon indice de Pearl (1 %), donc une bonne efficacité théorique.

En revanche, en utilisation normale, 22,5 % des femmes tombent quand même enceintes. En effet, l'abstinence doit être totale dès que la glaire devient filante, et jusqu'à trois jours après qu'elle ne le soit plus. De plus, la survie des spermatozoïdes dans le corps de la femme peut être plus longue en pratique. Enfin, la méthode Billings est vulnérable aux cycles irréguliers et à la double ovulation.

Pour une meilleure efficacité, il est préférable de croiser la méthode Billings avec d'autres méthodes d'observation du cycle menstruel.

À l'inverse, cette méthode est très intéressante pour définir les périodes de fertilité chez la femme, et optimiser ainsi la conception lorsqu'elle est désirée.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
dr hédi belhoula

méd. gle, méd. de famille, homéo, phyto, mct | cabinet médical

Expert

bruno leclerc

chiropracteur diplomé "doctor of chiropractic" usa | cabinet chiropratique bruno leclerc

Expert

ismail bouchaour

médecin généraliste, blogueur santé et bien être | pstprevention.com

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.