La pilule du lendemain

Écrit par les experts Ooreka
Couple au lit femme inquiète

La contraception permet d'éviter une grossesse, mais elle n'est pas infaillible. La pilule du lendemain a été développée pour pallier les accidents de contraception, comme un préservatif qui se déchire ou un oubli de pilule. Prise dans un court laps de temps après l'accident, elle bloque l'ovulation et la nidation, et permet d'éviter une grossesse non désirée.

La pilule du lendemain bloque l'ovulation en cas d'urgence

La pilule du lendemain est une contraception d'urgence. Elle contient un progestatif de synthèse qui perturbe et/ou retarde l'ovulation, ce qui évite ainsi toute grossesse non désirée.

La pilule du lendemain n'est pas une contraception régulière, et ne doit pas être utilisée comme telle. Elle ne remplace pas une contraception classique, et doit être réservée aux situations d'urgence :

À noter : si l'on considère que la vie humaine commence lors de la fécondation de l'ovule, la pilule du lendemain agit à la fois comme contraceptif (qui empêche la fécondation) et comme contragestif (qui est un procédé abortif parce qu'il empêche la nidation de l'embryon).

Une pilule efficace si elle est prise très rapidement

L'efficacité de la pilule du lendemain est assez importante : son indice de Pearl s'élève à 2,7 %. Il est possible de la prendre jusqu'à 72 h après le rapport mal ou non protégé. Cependant, elle doit absolument être prise le plus tôt possible. En effet, son efficacité diminue très vite :

  • 96,3 % d'efficacité dans les 24 premières heures ;
  • 85 % entre 24 et 48 h ;
  • 58 % entre 48 et 72 h ;

En cas de dépassement du délai de 72 h, il est possible de prendre la pilule du surlendemain, qui a une efficacité plus longue.

Attention : la prise de la pilule du lendemain ne protège pas des rapports sexuels suivants. Par ailleurs, il convient de faire un test de grossesse 15 jours après le rapport, afin de vérifier l'efficacité de la pilule du lendemain.

Pilule du lendemain : une sécurité facilement disponible

À part la possibilité de nausées et de vomissements, la pilule du lendemain ne présente pas d'effets secondaires notables. Elle est disponible en pharmacie sans ordonnance, et est gratuite pour les mineures. On peut également la trouver auprès des infirmières scolaires (collèges et lycées) et des plannings familiaux.

Depuis mai 2016, la notion de « détresse caractérisée » n'est plus nécessaire pour accéder à ce moyen de contraception d'urgence, et les infirmières scolaires sont autorisées à l'administrer aux élèves mineures et majeures. Néanmoins, la décision de délivrer cette contraception est précédée d'un entretien avec l'élève, destiné à évaluer l'urgence de la situation. Lors de cet entretien, l'accent est mis sur le fait que la pilule du lendemain ne constitue pas une méthode de contraception régulière et qu'elle peut ne pas être efficace dans tous les cas. L'élève est également informée que ce médicament ne peut pas lui être administré de manière répétée et que son usage ne doit pas être banalisé.

Bon à savoir : la pilule du lendemain est remboursée par la Sécurité sociale lorsqu'elle est prescrite par un médecin.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
nicolas masson

ostéopathe d.o déplacement à domicile | http://osteopatherueil.fr

Expert

josiane d.

editrice d'info et de conseils santé

Expert

christophe leblond

phytothérapie, aromathérapie et compléments alimentaires | www.phyto-soins.com

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.